L’Analyse Transactionnelle (AT)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créée dans les années 50 par le Docteur Eric Berne, médecin psychiatre américain, l’Analyse Transactionnelle s’est, au fur et à mesure du temps, développée et enrichie, dépassant ainsi rapidement son champ initial d’application que constitue le Psychothérapie.

Dès son arrivée en France, dans les années 70, l’Analyse Transactionnelle occupe rapidement une large place tant dans le domaine de la thérapie que dans celui de la relation d’aide, de la communication, du développement personnel, de l’éducation, du conseil et du management.

D’accord mais qu’est ce que l’Analyse Transactionnelle concrètement ?

Pour Eric Berne, son fondateur, l’Analyse Transactionnelle est « une théorie de la personnalité et de l’action sociale ainsi qu’une méthode clinique de psychothérapie ».

Derrière cette définition relativement obscure, Eric Berne, avait pour objectif de rendre accessible à tous, ses connaissances du fonctionnement humain (comment nous nous construisons en tant qu’individu mais aussi comment nous nous comportons, nous ressentons, nous pensons différemment en fonction de nos états internes) et des interactions sociales (comment nous échangeons les uns envers les autres, ce qui se joue dans les relations interpersonnelles et les conséquences qui en découlent).

L’Analyse Transactionnelle constitue ainsi une grille d’analyse et de lecture permettant en quelque sorte, de comprendre et d’analyser nos comportements, attitudes, et réactions physiques et émotionnelles.

 

Quels sont les grands concepts clés de l’Analyse Transactionnelle ?

 

Relativement nombreux, les concepts clés de l’Analyse Transactionnelle sont :

-        les États du moi

-        les transactions

-        les scénarios de vie

-        les jeux psychologiques

Eric_Berne_1969.jpg